Te souviens-tu de cette nuit,De cette belle nuit d'automne ?Je t'avais fait, je m'en souviens,Une chanson de trois fois rien.Si les mots se sont envolésPar notre fenêtre entr'ouverte,La musique, la musique,La musique nous est restée.Les Cosanini sont partis.Je crois qu'ils ne reviendront plusEt la rivière est asséchéeLà où nous allions nous baigner.Dans les allées du grand canal,Les arbres sont décapités.Il ne reste plus rien,Rien, plus rienQue la musique,Cette musique,Ces quelques notes,Ce trois fois rienQue je t'avais fait, ce soir-là.Tu disais "Ma musique".Tu verras ta musiqueA l'heure où je n'aurai plus rien.Elle te sera comme un soleil.Dans ta cellule de béton grisOù tu as grillagé tes jours,J'imagine ta solitudeEt je connais ton désarroi.Peut-être que, sur ton transistor,Il t'arrive d'entendre ma voix.C'est le seul moyen qu'il me restePour que parvienne jusqu'à toiCette musique,Ta musique,Quelques notes,Trois fois rien,Pour toi, rien que pour toi.Tu disais "ma musique"Et ce soir, ta musique,Si tu crois que tu n'as plus rien,Tu vois qu'elle te reste encore.C'est vrai que je t'avais promis,Lorsque nous nous sommes quittésQue, là où tu vivrais ta vie,Ma musique t'accompagnerait.Au long de ces tristes couloirsOù tu marches ta vie chagrin,Fidèle comme la mémoire,Je sais qu'elle ira jusqu'à toi.C'est ta musique,Mon amour. Ecoute :Je chante ta musique,Quelques notes,Trois fois rien.Pour toi, rien que pour toiEt, dans ton hiver,Et, dans ce désert,Qu'elle brille comme un soleil.C'est ta musique,Mon amour, ta musique,Trois fois rien,Pour toi, rien que pour toiEt, dans ton hiver,Et, dans ce désert,Qu'elle brille comme un soleil...

Video erróneo?