À la tombée de la nuit
Un vent glacial balaiera ces contrées
L'hiver s'est emparé des âmes tourmentées
Le givre sera le linceul de notre funeste destinée

La neige tomba calmement des branches des hauts sapins
Une douce symphonie de la nature qui m'envoûtera enfin
La glace a pétrifié la sinistre forêt
Pour lui accorder une nouvelle beauté

Le sous-bois est mon domaine
Sombre, inquiétant pour de simples mortels
Par delà le royaume de la lumière
L'obscurité en ces lieux est éternelle

C'est ici que pleurent les esprits damnés
Errant dans l'oubli, condamnés pour l'éternité.

Sous de majestueuses aurores boréales
Scintillera infiniment la forêt de cristal

La forêt de cristal

Video erróneo?